Dossier complet disponible ici

 

La rupture nous inflige une torsion psychique et physique insupportable.  Déformation de notre identité, de notre existence, nous devenons dans cette déformation des êtres monstrueux. Tordus par le malheur, la honte et la violence du désamour. Ou des êtres cruels, qui partent sans se retourner, reniant leurs parents, rompant avec des amis, bafouant les valeurs et les normes. Survivent à cela les êtres les plus plastiques qui supportent la déformation parce qu’une certaine « colonne vertébrale » est en place.